Bonjour les membres de SOA,

Je viens de rentrer de Tana, après y avoir passé 10 j, pour m'occuper en priorité de structurer la rééducation psychomotrice d'Onja.
Le lieu est défini, elle est rééduqué au sein de l'association Fanarenana 2 fois par semaine par un kiné, Stonio, et un orthophoniste.
Stonio est jeune et très motivé. Il est bien habitué à rééduquer des IMC comme Onja affectée d'une grande spasticité.
Il est d'ailleurs confiant et pense qu'Onja peut faire des progrès rapides si Perline prend le relais de la rééducation en le faisant tous les jours à la maison. Il lui enseigne à ce titre des gestes simples à exécuter quotidiennement, Perline y trouve de l'intérêt et de la motivation... Tant mieux !

Jeudi dernier, Onja a eu une visite de contrôle de sa valve par le Dr Willy qui l'a opérée. Il y a une complication : sa valve fait un coude dans sa trajectoire au niveau du cou. Pour remettre la sonde en plastique droite, Willy va lui faire une intervention sous anesthésie locale (incision au niveau de l'abdomen) pour remettre la sonde rectiligne. Si ce n'est pas satisfaisant (c'est une valve d'origine indienne et peut-être de qualité moyenne ?), je lui ai proposé de lui faire parvenir une valve de la Réunion, l'inconvénient majeur c'est qu'il faudra réopérer.
Avec Amédée, notre vice-présidente, nous avons visité dimanche dernier après midi le logement d' Onja et de la famille ! La description est apocalyptique. A tel point que Amédée, malgache, n'a pu s'empêcher de laisser couler une larme dans cette étable où vit notre protégée.
Le seul "luxe" de ce squat, c'est qu'il est situé au 1er étage ; par conséquent , même si le parquet est par endroit en fin de vie (le mot est faible, en réalité ce sont des trous béants à la place des planches qui ont dû exister) la famille évite la terre battue ou les pieds dans la boue en période de pluie.
Les vaches sont mieux loties, elles ont l'électricité et la chaleur. Là, 4 pièces vides, avec 2 fenêtres sans vitre, sans porte, sans eau, ni toilette, ni meuble quasiment. Onja dort sur une paillasse avec Perline, les 2 garçons, Ben et Fecha, dorment à même le sol, les 2 filles, Rina et Princia dans la pièce du dessus dans un semblant de lit en paille. Bien sûr, pas de cuisine, un petit four à charbon de bois traditionnel trône dans un coin de la pièce et une bassine verte sert pour la toilette et la vaisselle. Où est le point d'eau, ma foi je l'ignore, où font-ils leurs besoins ??? Pour clôturer le panorama intérieur , les vêtements sont en tas dans un coin de la pièce !!!
Mais, en dehors des difficultés pour porter une handicapée dans ce capharnaüm quasiment dans l'obscurité du matin au soir (à 4h de l'après midi, la luminosité était déjà peu évidente), l'extérieur est à la même image. Il faut sans charge (inutile de vous faire la description avec un fauteuil roulant, des sacs et cabas, de nuit, par temps de pluie !) 7min pour rejoindre la route principale.
Vous passez à travers une favela ; celle de Rosario à Rio de Janeiro est plus propre et civilisée.
Les passages sont dignes d'un parcours du combattant dans "le pont de la rivière Kwai". L'environnement est fait de marécages peuplés de moustiques, d'immondices, de sacs en plastique, d'eau croupissante où vous risquez à tout moment de tomber dedans en empruntant ces passages de 70cm de large faits de planches cassées brinquebalantes, de sacs de terre.
Bref, un road movie où blanc vous ne passez que si vous êtes escorté par des locaux.
Pour la santé d'Onja, son éventuel développement , il faut un autre environnement. Perline refuse d'aller dans un centre , tel celui du père Pedro, elle y a déjà vécu et ses souvenirs de se plier à une discipline et autres contraintes motivent ses désirs de "liberté".

En attendant, des vêtements chauds, couettes, couvertures et autres ont été donné à la famille.
Où est la solution pour continuer notre action envers cette petite Onja, pleine de désir de vie, qui mérite tout notre solidarité, je dois dire que la question pour le moment reste entière ?
Mon amitié à toutes et tous,
jacques de Paris